Danse

Sous-catégories

  • Danse Orientale

    Un moment d'exotisme.

    La danse orientale, qui comprend de nombreuses danses folkloriques fort différentes, est plus souvent connue par le style très savant et noble dit sharqi et d'un autre plus populaire appelé baladi ou encore le saïdi, danse guerrière masculine à l'origine et reprise par les femmes, se caractérisant par l'usage de cannes et de nombreux sauts de jambes. Mais ces styles sont loin de représenter comme on le croit souvent toute la danse dite orientale et qui englobe de nombreuses danses plus ou moins locales, comme les danses berbères du Maroc ou encore les fabuleuses danses tsiganes d'Egypte, etc. Bref cette danse ancestrale semble être commune à quelques différences près à tous les peuples d'Asie, d'Afrique du Nord et aussi traditionnellement à tous le bassin méditerranéen.

    La Maison des Jeunes de Trouville propose un cours par semaine et un stage thématique mensuel.

     

    le mercredi

     

      18h30 - 20h00

     

    un ou deux

    vendredis par 

    mois

      20h00 - 22h30

     

      stage thématique 

     

     
    Les stages sont animés par Berrada Fouzia
     
    Les cours du mercredi sont animés par Myriem JEDLANE 
     
    Un certificat médical spécifique à la pratique de ce sport
    doit impérativement être présenté dés la première séance
     
  • Danse Country

    La danse "made in USA"

    La country danse (littéralement « danse paysanne ») est une danse anglaise du XVII ème siècle, à l'origine de la contredanse. Les country danses se dansent à quatre, six ou huit danseurs, voire davantage. Les danseurs sont disposés en cercle, en carré ou en deux colonnes. Très vite, c'est cette dernière formation qui prévaut, permettant le déroulement progressif de la danse pour un nombre illimité de danseurs. Si les figures sont précises, les pas sont souvent laissés à la fantaisie du danseur et ne se fixeront qu'au XIX éme siècle. Même si la country danse a été exportée aux États-Unis, il ne faut pas la confondre avec le square danse, dérivé du quadrille du XIX éme siècle.


    La Maison des Jeunes de Trouville propose  2 séances tous niveaux par semaine.

    Le Lundi         17h30 - 18h30        Débutants   (Enfants et adultes à partir de 9 ans)
    Le Lundi 18h30 - 20h00 Moyens

     

       

    Les entraînements sont animés par Catherine Bouvyer
     
    Un certificat médical spécifique à la pratique de ce sport
    doit impérativement être présenté dés la première séance
     
  • DANSES URBAINES

    La Maison des Jeunes de Trouville propose  1 séance tous niveaux par semaine.

    Le Lundi de 17h à 18h30

    Les entrainement seront animés par Alexandra DUPUIS

     

    danses urbaines

    Les cultures urbaines en France

    France

    Elles sont apparues au début des années 1980 avec l'arrivée du hip-hop de par l'implication des centres sociaux qui œuvraient beaucoup pour la création de loisirs en direction des jeunes habitants de cités. Les politiques se sont approprié les « cultures urbaines » par le Contrat de ville1 souvent décrié par les associations; le montage financer pour l’obtention des subventions étant fastidieux. En région Île-de-France, les cultures urbaines sont fortement présentes dans les banlieues.

    Fédération

    En 1999, la Fédération Nationale des Cultures Urbaines est créée pour contribuer à la promotion des nouvelles cultures émergentes et définir des solutions au développement de ses différents projets, en réalisant un travail collectif, fondé sur le partenariat avec les ministères et institutions publiques, privées ou non ; diffuser les nouvelles formes d’expression apparues dans les années récentes. La Fédération travaille en autonomie et son administration est gérée uniquement par les acteurs de terrain qui s'organisent sous l'égide d'une fédération régionale. Elle disparaît en 2009 pour faire place à l'Observatoire National des Cultures Urbaines (ONCU).

    Les cultures urbaines et la vie politique

    En 1999, le dialogue est très ouvert avec Catherine Trautmannministre de la Culture et de la Communication du gouvernement Lionel Jospin, mais se dégrade fortement avec ses successeurs jusqu'à l'arrivée de Renaud Donnedieu de Vabres au ministère dans le gouvernement Jean-Pierre Raffarin (3).

    L’arrivée au palais de l'Élysée de Nicolas Sarkozy et de Christine Albanel au ministère de la Culture dans le Premier gouvernement Fillon (et reconduit dans le second), le nouveau ministère de la Culture réfléchit à une déclinaison discipline par discipline depuis la rédaction d’un rapport faisant un état des lieux de cette culture présente en France depuis vingt ans. Une ambition nouvelle s’ouvre pour une définition concrète des différentes disciplines que constituent les cultures urbaines.

    En juin 2009, la création de la Ligue Française des Sports Urbains Sports urbains (LFSU) vient s’inscrire dans une politique ministérielle d’encouragement à la pratique sportive et plus particulièrement à la reconnaissance, du développement, de l’accompagnement et de l’encadrement des Sports Urbains et des nouveaux sports apparus dans les années récentes, à venir, et qui doit aboutir à favoriser la lisibilité et la valorisation de ses sports et de leurs pratiquants.

    Cette mobilisation fait suite à plusieurs rencontres orchestrées auprès du cabinet ministériel de Bernard Laporte, ancien secrétaire d'État aux Sports ; le projet étant repris en main par Rama Yade mais se fera absente du projet toulousain.

    Observatoire National

    En juillet 2009, est créé l'Observatoire National des Cultures Urbaines (ONCU) pour construire l'avenir professionnel des jeunes, créer un label qualité "Cultures Urbaines" pour identifier les structures respectant la "Charte Cultures Urbaines", soutenir les projets et les idées des acteurs des Cultures Urbaines, promouvoir le Musée Académique des Cultures Urbaines.

    Il s’agit d’un organisme national indépendant de loi 1901 qui a sera créé pour accompagner la reconnaissance institutionnelle des pratiques constituant les Cultures Urbaines, ainsi que leurs valorisation et la professionnalisation des différentes filières constituantes du mouvement culturel existant en France depuis les années 1980. Mais aussi continuer à la réflexion sur le développement et l’aménagement des cultures urbaines sur le territoire, en continuant à mobiliser les acteurs de terrain qui animent les cultures urbaines, de formaliser les pratiques artistiques à travers des missions de formation, d’études, de conseil et d’information.

    C'est finalement en décembre 2010 que l'Observatoire National des Cultures Urbaines n'est plus un projet mais une réalité.

    Syndicalisation

    À partir des articles L.411-1 et 2 du code du travail, le syndicat peut être défini comme une organisation permanente groupant, sur la base du volontariat des personnes exerçant une activité professionnelle identique, similaire ou connexe. Le syndicat a pour objet l'étude et la défense des droits et des intérêts matériels et moraux, tant individuels que collectifs de la profession des Cultures Urbaines. Un comité de préfiguration est en cours de création, il rassemble en priorité les anciens qui ont fait les Cultures Urbaines d'aujourd'hui. En octobre 2009, des consultations sont organisées auprès des acteurs et organismes pour préparer la préfiguration du syndicat. En janvier 2013 est créé le SNACU - Syndicat national des acteurs de la culture urbaine.

Identification

Identifiez vous afin de retrouver vos paramètres personnels

Gestion des visiteurs

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
30
Hier :
204
Semaine :
30
Mois :
13826
Total :
437077
Il y a 1 utilisateur en ligne
-
1 invité

Image au hasard

IMG_3252.JPG